#MedEdFr : dialoguer sur l’enseignement en santé 1


logobasemededfr1Au gré de vos tribulations sur Twitter, vous avez déjà certainement déjà croisé ce hashtag. #MedEdFr. Un acronyme imprononçable, associé à des personnalités bien connues des twittos de la santé : @GeluleMD ; @Babeth_AS ; @dupuis_sandra, @ElvireBornand, @bichemkde, @Littherapeute …

Au gré de nos tribulations à nous, nous sommes tombés un beau matin sur un post FB de l’incontournable Clara de Bort, annonçant une rencontre IRL du mystérieux « club » #MedEdFr, aka @MedEdFr ; car c’est bien d’un club qu’il s’agit, ou, plus exactement, d’une communauté. Une communauté de soignants, patients, citoyens… passionnés et passionnants, issus de tous les horizons du soin, réinterrogeant au quotidien un écosystème de la santé en pleine transformation.

Alors, bien sûr, depuis le temps que nous les suivions, nous sommes allés à leur rencontre, en vrai. Un vendredi après-midi de grand soleil, à la Faculté de médecine du Kremlin-Bicêtre. Et pour vous faire partager cette expérience inédite, nous avons posé quelques questions à @Littherapeute, qui a accepté de se faire le porte-parole de la communauté le temps de cette interview …


Commençons : quelle est en synthèse l’ambition – ou l’idéal ! – du MedEdFr ?

Permettre l’échange autour de la formation des professionnels de santé, la réfléchir, la questionner et si possible, l’améliorer. Et ce, par les principaux intéressés, c’est-à-dire les enseignants et étudiants, les professionnels de santé en exercice, mais aussi par les plus concernés par le soin, soit les patients et tout citoyen.

MedEdFr 1

Initialement, les débats se concentraient sur les techniques, méthodes, et outils pédagogiques qui pouvaient faire bouger le contenu des enseignements : réseaux, cours interprofessionnels, ce que les étudiants pouvaient attendre d’un cours magistral… Puis, progressivement, la dimension plus « pratique » du soin s’est ajoutée, avec des thématiques autour de l’empathie, la maltraitance des étudiants, l’annonce d’un diagnostic en psychiatrie… Grâce au #MedEdFr, les différences de statut (professeur-étudiant, soignant-patient-aidants…), la pseudo-hiérarchie hospitalière, ou toute autre forme de particularité s’efface : la parole de chacun est ainsi également entendue, respectée et attendue sur le chat.

Deuxième question : quels sont les membres fondateurs du #MedEdFr ?

Les membres fondateurs sont Gélule (Christine, médecin – on apprendra au cours de l’IRL MedEdFr 5que c’est Christine qui rapporta l’idée du #MedEdFr des Etats-Unis, où elle étudia un temps. Pour consulter le Twitter du MedEd made in US, c’est ici.), Biche (Astrid, ex-kiné) et Babeth (Florence, élève AS à l’époque, AS maintenant), c’était il y a deux ans déjà. Elles ont été assez vite rejointes par Elvire (sociologue) puis un peu plus tard par Sandra (infirmière libérale) et moi (étudiant en médecine).

Poursuivons : la première IRL du #MedEdFr s’est tenue les 20 et 21 mai derniers : pour quoi faire et pour quels retours d’expérience ?

Pas facile de boucler tous les sujets en une heure et à coup de 140 caractères (les derniers messages des chats vous le confirmeront, on y trouve beaucoup de lamentations « le #MedEdFr, c’est déjà fini pour ce soir ;-( ! »). En plus, comme le dit si bien Elvire, le #Mededfr se voulait vraiment à son origine un outil de débats, évolutions, entre professionnels et étudiants de différentes formations en santé : il y avait un peu une idée de « réseau » et dans ce cadre-là se rencontrer semblait une étape « naturelle » pour que les contacts se prolongent et qu’on en apprenne encore plus les uns sur les autres. Déjà, avant même d’entrer dans l’équipe, je lançais en fin de chat l’idée d’une IRL, d’un congrès en chair et en os comme apogée du #MedEdFr.

MedEdFr 3
Appuyé par Elvire, Sandra et toutes les autres, on a pu réaliser ce joli projet, dans une faculté de médecine d’autant plus, lieu assez symbolique en terme de formation en santé ! Ainsi, nous avons pu aborder tout un échantillon de thématiques propres au #MedEdFr : la formation pure (échange sur la pédagogie inversée, la place des patients-experts dans l’enseignement, l’encadrement en stage), la pratique (peut-on apprendre l’empathie, le rôle de la simulation avec visite d’un laboratoire de simulation, la maltraitance des étudiants en santé), et l’échange avec des présentations par des participants au #MedEdFr autour de l’apport des réseaux sociaux dans la formation en santé. Pour finir en beauté, une petite réflexion sur les valeurs du soin avec le Pr. Emmanuel Hirsch, directeur engagé de l’espace éthique de la région Île-de-France. Toutes ces discussions ont vraiment permis d’évoquer des solutions et d’imaginer de nouvelles modalités d’apprentissage (plus humaines ?) du soin pour les soignants de demain.

Question numéro quatre : le #MedEdFr dans 5 à 10 ans : c’est comment ?

Mes camarades organisatrices, comme Florence, vous diraient qu’on a déjà du mal à anticiper pour la semaine suivante donc… 😉 On aime se laisser la possibilité d’être surpris.e.s ! Elvire répondrait même que ça n’existerait plus. Elle espère que d’ici là des lignes auront bougé et que d’autres initiatives auront succédé au #Mededfr.MedEdFr 2

Le #Mededfr a déjà bien changé depuis le premier Chat : aucune raison qu’il ne continue pas d’évoluer au fil des besoins de ceux qui y participent. Je suis assez d’accord. Laissons-nous la possibilité de rêver que d’ici 10 ans, bien des choses auront changé, et que le #MedEdFr se sera ainsi lui-aussi transformé pour répondre aux nouveaux impératifs : il y a toujours de la place pour se perfectionner, et un besoin de réfléchir aux idéaux que l’on vise. Cela s’appelle le doute, la remise en question, soit, une sorte de perfectionnement éthique 😉

Enfin, @Littherapeute : peux-tu nous en dire plus son ton parcours ; comment es-tu arrivé au #MedEdFR ?

Je suis un étudiant en 5e année de médecine, et comme j’aime bien me compliquer un peu la vie, je suis en parallèle un master 2 d’éthique médicale. J’ai également monté une association de groupe de parole/discussion autour de thématique liée à la pratique du soin à la faculté. Cela explique un peu pourquoi l’initiative du #MedEdFr m’intéressa très vite beaucoup.

MedEdFr 4
Un soir, le 30 septembre 2015 pour être exact, alors que je discutais à nouveau avec l’équipe du #MedEdFr pour leur proposer d’accueillir une IRL au sein de ma faculté, Florence a envoyé un mystérieux message : « Tant qu’on y est, je crois qu’on a quelque chose à demander à Litthérapeute… 😉 ». C’est alors qu’Elvire a répondu : « Pas faux. Dis voir est ce que cela te dirait d’intégrer officiellement l’équipe du #Mededfr ? ». Comment vous dire que je n’ai pas hésité une seule seconde ! Depuis, on a des moments de frayeur quand il ne reste que quelques heures avant un chat et que les questions ne sont pas tout à fait prêtes (enfin, j’espère que ça existait aussi avant que j’arrive !), mais tellement de moments de bonheur quand on lit tout ce qui se dit au cours de nos chats, quand on rencontre les gens « en vrai », quand on vit l’effervescence de nos débats, que ça vaut bien le coup de faire durer cette initiative… le plus longtemps possible !

 

 

Un grand merci à toute l’équipe du #MedEdFr pour son accueil et à @Littherapeute pour le temps qu’il a bien voulu consacrer à répondre à nos questions, en concertation avec ses camarades – Merci encore au #MedEdFr pour son initiative et ses convictions – et merci à Clara de Bort pour la découverte 😉

Pour suivre l’actualité du #MedEdFr, c’est par ici :
https://twitter.com/MedEdFr
https://mededfr.wordpress.com/
https://www.facebook.com/MedEdFr


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “#MedEdFr : dialoguer sur l’enseignement en santé