Quand l’Hôpital se mobilise pour la Grèce


Une crise sanitaire complète dans un pays européen

A l’heure où l’Europe est de plus en plus dans la tourmente, la Grèce a la santé fragile. La crise financière de 2008 a fortement impacté l’accès aux soins dans le pays. Le berceau de la civilisation européenne connaît depuis plusieurs années une situation critique : 2,5 millions de personnes ne peuvent plus se soigner, la mortalité infantile a doublé en six ans et plus de 25% de la population n’a plus de couverture santé, selon Médecins du Monde. De ce «Grexit» médical découle une crise sanitaire sans précédent : 2,5 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté et 30% des grecs ne peuvent plus se chauffer en hiver.

Face à ce bilan désastreux, le CHU Saint‐Pierre, en collaboration avec l’hôpital académique Erasme, Médecins du Monde et une série d’hôpitaux partenaires, ont lancé l’opération Urgences Grèce, sous l’égide de la Faculté de Médecine de l’ULB. A l’origine de cette campagne pour le respect du droit à la santé :  le nouveau recteur de l’ULB, Yvon Englert.

Trois projets majeurs sont proposés dans la campagne Urgences Grèce, avec pour but commun le rétablissement de l’accès aux soins dans le pays. Une pétition a également été mise en ligne pour que l’Etat grec revoie le budget de la santé à la hausse. Il est aussi possible de faire des dons pour financer l’apport de matériel médical sur place.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site d’Urgences Grèce.

Christelle Cozzi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *